Canoë comme page d'accueil English
Autonet
Jacques Deshaies

BMW Activehybrid 5

Ont-ils vraiment le choix. Pas vraiment. La tendance du marché se dirige tout droit vers des voitures de plus en plus vertes. Écologie oblige.

BMW Activehybrid 5

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

9/10

Cote de l'auteur:

  • Prix: 9/10

  • Performance: 8/10

  • Confort à l'avant: 9/10

  • Consommation: 9/10

Ont-ils vraiment le choix. Pas vraiment. La tendance du marché se dirige tout droit vers des voitures de plus en plus vertes. Écologie oblige.

Si les constructeurs allemands ont résisté longtemps à cette nouvelle technologie, tout indique que le vent a tourné. Il y a quelques années, ils ne juraient que par le moteur diesel. Puis, il y a eu la vague hydrogène et électrique. Depuis cette période, ils ont dû se plier aux exigences du marché. À preuve, BMW se concentre sur cette combinaison qu’est le moteur à combustion et la propulsion électrique.

La firme munichoise offre trois modèles affublés de cette technologie. La Série 3, la grosse berline Série 7 et la Série 5. C’est cette dernière que nous avons eue à l’essai. Elle se distingue des versions régulières que par un logo bien en vus apposé sur le pilier C. Pas d’identification bleutée comme chez la concurrence. Et elle porte le nom d’ActiveHybrid 5. Les plus perspicaces découvriront aussi des roues moins stylisées. Pour le reste, cette 5 demeure semblable à ses homonymes.

Son habitacle offre la même qualité d’assemblage et le même registre de matériaux. Sans sombrer dans l’austérité extrême, cette BMW écologique dispose d’une présentation monochrome qui laisse de glace au premier coup d’œil. Seul l’indicateur de charge ou de contribution du moteur électrique nous permet d’identifier cette version. Cette indication se trouve à la base des principaux cadrans derrière le volant. Comme bien des modèles de la marque, cette Série 5 est équipée du système-stop/start qui arrête le moteur complètement, lorsqu’immobilisé. Couplée à une boîte automatique à huit rapports, cette Série 5 peut franchir 100 km avec moins de 7,4 litres d’essence.

Cette caractéristique est rendue possible grâce au combiné d’un moteur six cylindres en ligne de 306 chevaux et d’un moteur électrique qui offre plus de 55 chevaux en puissance. Au combiné, cette Série 5 propose plus de 335 chevaux. Si la technologie permet d’abaisser la consommation, cette berline ne peut rouler en mode électrique seulement que sur quatre kilomètres sans excéder les 60 km/h. Et en condition idéale seulement.

Si BMW offre plusieurs versions de la Série 5, cette dernière propose une solution écologique tout aussi intéressante. Ces performances sont plus qu’honnêtes. Il faut tout de même souligner un bémol important. Lors des décollages pour vous permettre de prendre le rythme de la circulation, il semble avoir un délai entre la pression de l’accélérateur et la réponse du groupe motopropulseur. Quant à la suite, nous retrouvons le même plaisir de conduire. La rigidité du châssis est remarquable tandis que la direction est d’une précision sans égale.

En résumé, cette Série 5 hybride demeure dans le ton des voitures vertes. Elle offre une consommation plus que raisonnable pour une berline de ce gabarit. Et tout ça sans sacrifier le confort et la conduite dynamique qui ont contribué à la réputation enviable du constructeur. Mais elle demeure toujours prise avec son format difficile à démarquer entre la Série 3 et la Série 7. Malgré ce handicap, elle offre beaucoup. Suffit d’y mettre le prix.

--------------------------------

Modèle : BMW Serie 5

Prix : 69 900 $

Modèle essayé : ActiveHybrid 5

Mécanique : 6 cyl. de 3 litres (306 ch + 55 ch Moteur électrique/300 lb-pi) 335 ch total

Consommation : 7,4 litres aux 100 km

Garantie : 4 ans/80 000 km (gr. propulseur : 4 ans/80 000 km)

Plus

Conduite dynamique

Motorisation hybride efficace

Confort remarquable

Moins

Style dépouillé

iDrive encore complexe

Coffre plus petit